Quelles sont les limites de la plongée sous-marine ?

Tous ceux qui se sont essayés à la plongée sous-marine se sont certainement déjà demandés la profondeur maximale à laquelle on peut plonger ? Eh bien, cette question est tout à fait indiquée car vu l’étendue des fonds marins, il est normal de vouloir le savoir mais aussi de vouloir comprendre un peu cette pratique aussi passionnante que risquée.

Donc pour cela, il faut savoir que la profondeur que les humains peuvent atteindre grâce à la plongée est assez limitée et surtout que descendre au-delà de cette limite représente souvent des risques sur la santé et peut même entrainer la mort.

Eh oui, c’est souvent les limites de la capacité humaine qui ne permettent pas aux plongeurs de pouvoir découvrir entièrement les fonds marins.

Justement, on va essayer d’en découvrir un peu plus sur cela afin de donner quelques informations sur les limites, mais aussi les risques de la plongée sous-marine.

Quelle est la profondeur maximale de la plongée sous-marine ?

Tout le monde est certainement conscient du fait que la plongée sous-marine est soumise à des limites qui se basent surtout pour le pratiquant. En effet, à cause la physique et de la physiologie, il n’est pas possible pour un être humain de descendre à une certaine profondeur dans les fonds marins, surtout pour ceux qui ne sont pas équipés pour cela.

Avec cela, on peut donc dire que la plongée a une limite de profondeur, qui d’après les associations de plongée sous-marine se situe au niveau de 130 pieds, c’est-à-dire à peu près 39 mètres de profondeur.

Donc pour un plongeur, même s’il est expérimenté, il ne sera pas recommandé de dépasser cette limite et les raisons de cela sont principalement :

La toxicité de l’oxygène à partir d’une certaine pression

Vu que l’on doit supporter tout le poids de l’eau durant une plongée, qui se traduit par une pression, il est donc impossible de descendre à certaines profondeurs car plus on descend, plus cette pression augmente.

De plus, il faut savoir que l’oxygène peut devenir toxique à cause de cette pression, notamment à partir des 20 m profondeurs, ce qui explique de ce fait l’incapacité des plongeurs à descendre plus bas dans les fonds de mers puisque cela peut occasionner une maladie grave

La toxicité l’azote à partir d’une certaine pression

Comme pour l’oxygène, l’azote peut également devenir toxique, principalement si le seuil des 30 m est dépassé. Ce phénomène est ce qu’on peut appeler « l’ivresse des profondeurs » ou aussi la narcose à l’azote et peut rapidement devenir dangereux pour le plongeur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *